Livraison offerte sur les produits arty à partir de 20€

Digital painting ou peinture numérique

Le digital painting, ou peinture numérique est une forme d'art apparue dans les années 90.

Les techniques traditionnelles de la peinture (comme l'aquarelle, les huiles et l'impasto par exemple) sont appliquées à l'aide d'un ensemble de matériel comprenant un ordinateur, une tablette graphique, un stylet et un logiciel. On retrouve divers mouvements, tels que le Pixel art ou encore le Pop art. 

La différence majeure entre la peinture traditionnelle et la peinture numérique réside en le processus de création non linéaire. En effet, un artiste a la possibilité de peindre sur plusieurs calques, chacun pouvant être édité séparemment. Et la possibilité de faire, défaire, refaire la peinture libère l'artiste des contraintes d'un processus linéaire et permet le repentir, soit la possibilité de recouvrir une partie du tableau pour modifier la toile en profondeur. Cela revient à masquer ou faire apparaître des personnages ou objets et même de modifier leur aspect ou encore leur position. Dans la peinture classique, cela permet de connaître la version d'origine et d'améliorer l'attribution car contrairement aux artistes, les copistes ne font pas de repentir. 

La peinture numérique est aussi plus limitée en ce que les écrans offrent un gamut réduit (c'est l'ensemble des couleurs qu'un dispositif permet de reproduire ; ce dispositif de synthèse ne peut pas reproduire toutes les couleurs perceptibles par la vision humaine), mais aussi l'impossibilité d'utiliser des matières rélfectives, diffractives ou fluorescentes.

Toutefois, la technologie actuelle (logiciel, puissance de calcul, mémoire vive...) permet de travailler sur des grands formats et de corriger plus facilement et rapidement une erreur avec une précision inégalée. Ses autres avantages : ne pas se salir les mains, ne pas attendre le séchage de sa toile, la possibilité de refaire son oeuvre à l'infini (attention les perfectionnistes, au risque de ne jamais en finaliser une !). 

Ici, le stylet remplace le pinceau et la tablette graphique (le must : Wacom) remplace la toile. 

 

Le digital painting fait appel aux mêmes fondamentaux en art que pour n'importe quelle discipline dite traditionnelle (qu'il s'agisse de peinture ou de sculpture par exemple) : perspective, composition, lumière, anatomie, couleur, sans oublier l'originalité et la sensibilité propre de l'artiste. 

A l'instar de la peinture traditionnelle, il faut savoir dessiner, réaliser des croquis, réfléchir à la composition globale, c'est un vrai métier et un art à part entière ! De même ue maîtriser la peinture demande un travail acharné et des années de pratique, maîtriser la peinture numérique demande des efforts aussi importants.

Côté outillage, on retrouve notamment des gommes à effacer, crayons, brosses, peignes. La tablette graphique quant à elle permet à l'artiste de travailler avec les mouvements précis de la main et de transmettre la pression, l'inclinaison, la vitesse tout en ayant au préalable choisie la forme de pinceau avec laquelle travailler... Terminé le matériel qui vient à manquer comme un pinceau plat, un rond, des pastels, une mine de plomb, un fusain, ou encore du papier... 

Outre les basiques pinceaux et peinture à l'huile, on retrouve des outils tels que la craie, le crayon, l'aquarelle, des stylos-feutres, du pastel gras, un aérographe, un rouleau, ainsi qu'une spatule pour étaler la peinture déposée à même le tube virtuel. Il est aussi possible de faire des mélanges humides de peinture ou d'aquarelle à l'écran. La grosseur du trait peut être modifiée avec le menu jaillissant et ses nombreux préréglages. On peut aussi choisir les types de toile qu'on veut utiliser en fonction de l'effet escompté.

Idem côté couleurs : elles sont toutes présentes sur la roue chromatique. Et il est aussi possible d'ajouter ses propres nuances en cas de besoin. 

Enfin, on peut utiliser des pochoirs ou se servir d'une image ou d'une photo en trame de fond pour tenter de la reproduire de façon 100% digitale. 

Et puis exit l'attente du séchage de la peinture sur la toile ou le fait de se dépêcher avant que l'eau de l'aquarelle ne disparaisse irrémédiablement.

 

 

Deux techniques sont propres au digital painting : 

- speed painting : c'était à l'origine l'équivalent du croquis en dessin traditionnel. Le concept tient à peindre un oeuvre détaillée en 1h30  maximum. Aujourd'hui, cela peut monter à 04h maximum. Jetez un oeil à cette vidéo de 3'30 minutes en time lapse, qui vous donnera un excellent aperçu d'un speed painting de 4h d'Albert Einstein

- matte painting : ici il s'agit  d'une technique cinématographique dont l'objectif est de peindre des décors de film. Aujourd'hui, les scènes filmées sont directement intégrées sur les matte painting. Faites un tour ici, vous découvrirez des décors époustouflants. Cette technique est devenue indispensable et incontournable dans l'univers du cinéma pour aider les réalisateurs dans leur démarche créative. Le terme de matte painting est aussi parfois utilisé lorsqu'on parle d'oeuvres réalisées à partir de photographies sur lesquelles l'artiste va peindre afin de créer des décors ou une oeuvre orginale. 

Aujourd'hui, de nombreux artistes ont émergés et sont reconnus dans l'art du digital painting, à l'instar de Linda Bergkvist, Max Kostenko, le français Marc Simonetti, Norman Dawn ou encore Albert Whitlock. 

 

Côté impression, le choix est immense à la fois en termes de supports (papier, toile, bâche, tissus...) et en termes de formats (du XXS au XXL, au moins !). Mais attention, 3 contraintes demeurent :

- la taille numérique de l'oeuvre doit être pensée en amont. Une oeuvre prévue pour être imprimée sur du 10x15cm sera visuellement salement dégradée sur un format 1x1.5 mètre,

- le rendu des couleurs peut varier selon les procédés d'impression. Les couleurs ne sont en effet pas lues de la même façon selon les écrans et selon les imprimantes,

- la qualité des encres à pigments (le pigment est aussi la base de la peinture classique) choisies peut impacter la durabilité de l'oeuvre. Epson a breveté sa technique de Digigraphie, qui assure une durabilité de 100 ans grâce à ses encres à pigments et ses papiers d'art certifiés garantis sans acide. Et si vous ajoutez par-dessus un vernis de protection et un encadrement, on accroît encore largement sa durée de vie !

Vous trouverez sur medium une liste des 10 meilleurs logiciels de retouche graphique et digital painting, parmi lesquelsPhotoshop, Medibang Paint, Paint Tool Sai, Grimp, Mypaint, Krita, ArtRage, Corel painter, Paint.Net, Clip Studio Paint. 

 

sirblondin-sebastien-tonin-sir

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
CB, Paypal, chèque...
Livraison soignée

Expédition 2 jours ouvrés

Service client
À vos côtés 7j/7 !
Satisfait ou remboursé
14 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,