Livraison offerte sur les produits arty à partir de 20€

Qu'est-ce qu'un jeune artiste ? Et un artiste professionnel ?

Un jeune artiste est un artiste plasticien en fin de formation ou en début de carrière (quel que soit son âge) et qui cherche à émerger sur la scène artistique en tant qu'artiste professionnel. Peu visible, il cherche à montrer son travail à une galerie, un centre d'art, une foire d'art contemporain par exemple. Il lui arrive d'exposer déjà dans quelques associations ou centres culturel (le plus souvent en collectif). Mais son but est bien de s'élever en exposant ses oeuvres en galerie et en solo. 

Même si la (re)connaissance arrive, sa situation reste fragile car les collectionneurs et amateurs d'art doivent suivre suffisamment pour apporter une réelle reconnaissance marché, celle qui compte au final.

Il y a très peu d'élus. Les succès phénoménaux des artistes-star sont rarissimes. Hors des circuits VIP et de l'art-finance (soit le financement de l'art et le conseil en financement de l'art comme un ensemble de services financiers fournis par certaines maisons de vente aux enchères, banques et cabinets de conseil, et commercialisés auprès de clients collectionneurs ou artistes), il est très difficile de bien vivre de son art. 

En moyenne, un plasticien professionnel français gagne 1900€ net (source : 2012, UNASA : Union Nationale des Associations Agréées), insuffisant pour vivre en famille et très dur pour vivre seul sur Paris. Or, garder sa liberté de création implique de ne vivre que de son art. Certains choisissent donc un temps partiel ou l'enseignement. 

Pour être reconnu officiellement artiste professionnel en France, il faut être inscrit à un organisme de couverture sociale (tel que la Maison des Artistes par exemple) ou un organisme de protection des droits (comme l'ADAGP, l'équivalent de la Sacem pour les plasticiens), prouver sa compétence en ayant suivi une formation d'art et obtenu un diplôme reconnu et payer ses impôts, cotisations et taxes dans ce cadre professionnel. 

Chez les anglo-saxons, c'est moins le statut qui compte que la réussite, preuve de compétence et de talent. Ainsi le marché public et privé prouve la valeur de l'artiste à condition que sa cote soit établie (aux enchères comme sur le marché libre), son CV garni en expositions en galeries ou musées mais aussi en collectionneurs. 

Mais il y a pléthore d'autres "vrais" artistes, diplômés comme autodidactes, qui ne dégagent pas un revenu suffisant pour en vivre pleinement. Et parmi ceux-ci, en mode pré-émergent, se cache peut-être la prochaine valeur sûre ! 

 

ari-he-MamWbmmaylY-unsplash (1)

source 

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
CB, Paypal, chèque...
Livraison soignée

Expédition 2 jours ouvrés

Service client
À vos côtés 7j/7 !
Satisfait ou remboursé
14 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,