Livraison offerte sur les produits arty à partir de 20€

L'interview cool avec Amandyne Steropês

L'interview cosy : Amandyne Steropês

Aujourd'hui, j'ai le plaisir d'accueillir l'artiste peintre émergent Amandyne Steropês pour un échange au coin du feu :)

Salut Amandyne, je suis ravie de t'accueillir au sein du blog de xoxo-frames pour échanger notamment sur toi, ton style, tes projets. Avant-tout, un double grand merci : parce que tu es la toute première à te prêter au jeu, et aussi parce que je sais que ce n'est pas un exercice facile pour toi. Allez, c'est parti !

 

  • Peux-tu te présenter ?

Bien sûr, je m'appelle ​Amandyne Steropês, j'ai 34 ans et je suis artiste peintre. En septembre 2020, j'ai décidé de quitter la gendarmerie après une dizaine d'années à son service pour me consacrer à temps plein à l'art. C'est tout récent, et malgré la COVID-19, j'ai choisi de maintenir ma décision pour m'épanouir dans ce que j'aime le plus : réaliser mes peintures, les performances artistiques, et les toiles.

  • Comment as-tu commencé ? Quel a été ton déclic ?

Ah je n'ai pas une date précise mais la genèse remonte à mon enfance, quand je regardais mon grand-père peindre pendant des heures. Il s'est mis très tardivement à la peinture puis à la sculpture et comme j'étais toujours avec lui, dans son atelier et très curieuse, j'apprenais en permanence. J'adorais sentir ses peintures à l'huile et je restais des heures dans ce petit atelier, avec ma petite planche. Il me laissait faire et me donnait des conseils. C'est lui qui m'a appris les techniques de base, la proportion des corps, et je m'entraînais à réaliser des personnages de dessin animé à l'époque, majoritairement des hommes, et le plus souvent muscles saillants !

Il y a quelques années, un couple d'amis très proches est entré dans mon univers, ils ont vu mes esquisses et dessins et m'ont chaleureusement encouragée à continuer sur cette voie. Ils ont véritablement aimé mon parcours artistique et du coup, pour leur faire plaisir, je me suis enfin remise à la peinture après des années de coupure où j'avais tout mis de côté lorsque j'ai intégré la gendarmerie. J'ai réalisé une toile pour les remercier de leur aide et leur faire plaisir et ils m'ont encouragé à travailler ma technique du nu masculin. Ca a été un vrai déclic car je me suis régalée en faisant cela. J'ai constaté que j'adorais dessiner le corps humain, comme les costumes auparavant.

Et j'ajouterais aussi Caro, cette femme qui a cru suffisamment en moi pour acheter mes premières toiles, qui m'a accompagnée dans mon travail de développement personnel, grâce à qui j'ai décidé de m'investir et croire à 200% à la possibilité de gagner ma vie grâce à l'art. Cette femme a cassé mes croyances limitantes et elle partage ma vie depuis bientôt deux ans. 

Je me suis bougée, on m'a proposé d'exposer dans un restaurant, j'ai accepté. Puis en sortant sur Paris, j'ai rencontré plein de gens, on m'a proposé de faire une performance artistique. Là encore, j'ai accepté, malgré les doutes, les peurs et le manque de confiance. Je me suis dit "il faut y aller, il faut foncer !", et là sur un modèle vivant, c'est vraiment sympa, il y a une bonne ambiance. On m'a aussi parlé d'une galerie susceptible d'être intéressée par mon travail. Je m'y suis rendue, j'ai présenté quelques toiles au galeriste qui a apprécié mon travail et m'a donné quelques conseils. Suite à quoi j'ai réalisé d'autres toiles pour lui. L'une d'entre elle est même partie directement à New York, j'étais vraiment ravie ! Ma présence sur les places de marché et galeries en ligne, c'est vraiment tout récent, et grâce au COVID. J'ai participé à une action de la Maison des Artistes où 20% des ventes étaients reversés à des associations venant en aide aux artistes. J'y ai vendu quelques toiles. De ce fait, une place de marché d'art en ligne est venue me contacter directement. Et pour l'autre, j'y suis représentée car je suis exposée dans deux galeries. Un réseau de galeries d'art contemporain m'a contactée après avoir repéré mon travail sur LinkedIn et Instagram. 

  • Quel est ton style ? Quels peinture et supports utilises-tu?

Mon style se situe plutôt dans le classique et le semi-figuratif. Je travaille le corps humain, le nu. Côté technique, je fais du dripping car j'aime ce côté instinctif. Il y a un côté hasard, mais contrôlé, et c'est ce qui me plaît. Ca renforce le côté unique de chaque oeuvre et je trouve que ça dégage aussi une belle énergie. Une seule giclure peut donner un autre trait, un autre caractère ; je laisse l'instinct agir. 

J'utilise plusieurs peintures, de l'encre, de l'acrylique. J'aime bien les pigments, la résine, la bombe aérosol, le graphite et le crayon. 

J'ai toujours aimé les modèles vivants. Par mon passé dans le costume, j'habillais les corps. Et après les avoir habillés, je les déshabille. Mais ne me demande pas pourquoi ; je n'en ai aucune idée !

  • Pourquoi avoir choisi de vivre de l'art, et pourquoi la peinture ?

J'aime ces odeurs, les nuances, les reflets. Ca vit et ça vibre, comme la cuisine ! Je ne réfléchis pas, quand j'ai des modèles vivants et que je discute avec, j'arrive à voir leurs couleurs. ​J'ai l'impression de cuisiner, c'est très instinctif chez moi la peinture. Ca me parle. J'ai mes pots, mes pigments, mes couleurs, et je fais. J'aime beaucoup ce contact avec la matière. Par la suite je viendrai à la sculpture (quand j'aurai plus d'espace pour travailler) et pourquoi pas revenir au textile. Je fabriquais des costumes et j'adorais travailler cette matière mais avant de concevoir un costume, je dessinais. Je suis toujours passée par le dessin, la peinture, les effets de matière pour les motifs, voilà !

Je sais que je suis dans le vrai à présent, c'est un métier-passion. J'aime travailler les énergies pour révéler la force de certaines personnes. Aujourd’hui, je déstructure l’humain et la matière, je réinvente et je transforme pour fabriquer et révéler l’énergie pure afin de réveiller la force intérieure de chacun. 

Ca me permet d'être moi-même, complète et aboutie en quelque sorte. Ca demande des années, mon style va changer. C'est comme faire de la musique, c'est du travail chaque jour, et chaque jour et chaque jour.   

  • Quelle sont tes sources d'inspiration ?

J'ai toujours aimé le travail d'Egon Schiele, sa maîtrise du trait à la perfection. J'aime aussi beaucoup le travail de Friedrich pour la force de la nature. William Turner aussi, je trouve sa matière puissante. 

Enfin et surtout Rodin et Camille Claudel. Pour leur travail sur le corps humain, que j'adore. Je trouve qu'ils dégagent une vraie émotion. On sent qu'ils travaillent la matière et qu'ils transmettent leur énergie à l'intérieur de leurs sculptures, et c'est ça qui me plait.

  • Quel exercice t'est le plus difficile ?

Parler de moi ! Sinon, en art, c'est la patience, attendre que l'inspiration arrive. L'art ça vient à un moment donné. Je peux rester sur une toile blanche, face à elle, pendant deux heures avant de me lancer. Et je peux rester assise à écouter de la musique. Je n'ai pas d'angoisse car ça part toujours. Et un petit verre peut aider aussi ! De même que le sport et les bonnes énergies. Moi je ne fais pas partie des artistes tristes, qui ont besoin d'être déprimés pour créer. Tout ce qui est positif, la joie, la bienveillance, la bonne humeur, c'est très important. Les rires, les partages c'est ce qui m'anime aussi. En temps de COVID ça peut être plus compliqué...

  • De quelle décision es-tu la plus fière ?

D'avoir pris le risque de quitter la sécurité de l'emploi pour devenir artiste à temps plein, surtout en période de COVID. C'est comme d'avoir quitté le costume pour la gendarmerie. Même si je n'ai pas fait carrière, ça a été une très bonne décision. Je pense que rien n'est hasard. La gendarmerie m'a permis de m'amener ici. J'avais peur de l'art parce que j'avais de fortes croyances limitantes avant. En tant qu'intermittent du spectacle, j'avais peur du manque de sécurité, du manque d'argent et je me suis dirigée vers la gendarmerie. Et finalement ça m'a portée puisque j'ai découvert des gens passionnants, j'ai fait beaucoup de sport, renouvelé mes énergies, vécu des expériences incroyables. Ca m'a permis de voyager aussi. Chaque expérience te nourrit. 

Et aujourd'hui je me retrouve là, mais j'ai travaillé dessus. A l'époque, plus jeune c'était, tu fais des études, tu travailles, tu te maries, tu fais des enfants. Là on vit dans une autre époque où le développement personnel est en vogue et on peut se sortir de tout ça. Il faut juste travailler sa confiance en soi, et être bien entouré !

  • Pourquoi avoir choisi de collaborer avec xoxo?

​Parce que j'adore ton approche, ton éthique, ton investissement. Tu es là pour les artistes, et pas pour faire du business. Tu respectes l'artiste et tu es super agréable, positive et bienveillante. Et comme tu dégages de belles énergies, forcément pour moi xoxo-frames ne peut qu'avancer dans la bonne direction ! 

  • Quels sont tes projets ?

​En février j'expose dans les locaux d'une entreprise de plusieurs centaines de personnes dans le 8e arrondissement, en partenariat avec xoxo-frames avec une performance artistique pour lancer l'expo. Ca va être une très très belle aventure. Après, j'aimerais exposer à l'étranger et intégrer la galerie Bartoux.

Ensuite, créer d'autres types de peinture, pour changer du nu artisitque. En étant artiste à temps plein, j'ai plus de temps pour tester d'autres choses. Avant, je travaillais énormément donc quand je rentrais, j'avais peu de temps pour peindre. Là je je peux tester d'autres expériences, faire des croquis autres que le corps humain, élargir mes horizons. 

  • Un ou une artiste contemporain.e à nous faire découvrir ?

Hom ​N'guyen pour son travail de portrait fantastique. Il travaille beaucoup à l'instinct et je pense qu'il se connecte aussi. C'est quelqu'un d'humaniste et j'apprécie ça. D'ailleurs à l'avenir, si mon art pouvait servir des causes associatives, ce serait avec grand plaisir. 

  • Une anecdote à partager ? 

J'ai réalisé une commande que j'ai livrée directement chez un couple de clients. Ils m'ont proposé de venir accompagnée et de dîner avec eux. J'ai accepté avec plaisir car en parallèle, ça me permettait de voir l'environnement où serait exposée ma toile et de retoucher la peinture au besoin. J'ai trouvé cet échange et cette convivialité très sympa. Moi j'apprécie d'être en contact avec le client. Pour moi ce qui est important c'est de pouvoir échanger, et l'idéal, lors d'une commande, pouvoir visualiser la pièce, de ressentir les désirs et attentes de mes clients, d'essayer de connaître leurs couleurs, faire plusieurs croquis. Satisfaire le client et l'échange sont très importants pour moi. 

Une autre anecdote que j'ai en tête, c'est la fois où des clients se sont déplacés de région uniquement pour voir ma performance artistique sur Paris. Ca m'a beaucoup touchée et c'est vrai que ça donne encore plus envie de satisfaire ses clients et souvent quand ça se passe bien je glisse une petite surprise dans mes colis.

Une dernière, qui concerne xoxo-frames : c'est la plateforme où jai réalisé ma première vente le plus vite, à peine 3 jours après la mise en ligne de mes toiles. J'ai été agréablement surprise ! Les artistes ont tout intérêt à travailler avec toi !

 

Sur ces bonnes paroles, on clôture l'entretien. Un grand merci Amandyne et à très vite !

 

Retrouvez toutes ses oeuvres dans son espace.

 

amandyne steropes

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
CB, Paypal, chèque...
Livraison soignée

Expédition 2 jours ouvrés

Service client
À vos côtés 7j/7 !
Satisfait ou remboursé
14 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,