Livraison offerte sur les produits arty à partir de 20€

L'interview cool avec Ed'Art

L'interview cosy : Ed'Art

Aujourd'hui, j'ai le plaisir d'accueillir l'artiste peintre Ed'Art pour un échange super sympa :)

Bonjour Eric, je suis ravie de t'accueillir au sein du blog de xoxo-frames pour échanger notamment sur toi, ton style, tes projets. Avant-tout, un grand merci de te prêter au jeu. Allez, c'est parti !

  • Peux-tu te présenter ?

Bien sûr, je m'appelle ​Eric Dubarry, mais mon nom d’artiste peintre est Ed’Art. Je vis en Normandie, près de Caen.

J’ai exercé de nombreux métiers durant ma vie professionnelle, dans l’industrie, l’immobilier, la formation professionnelle, l’informatique de gestion, la direction d’équipes commerciales, etc..
Ces métiers m’ont conduit en différents lieux et pays et m’ont beaucoup apporté…

Depuis deux ans j’ai choisi de me consacrer exclusivement à la peinture, passant du hobby à l’activité professionnelle. Ce qui auparavant n’était qu’exutoire et évasion est devenu passion quotidienne.

  • Comment as-tu commencé ? Quel a été ton déclic ?

​" La peinture est venue à moi " ai-je coutume de dire.

Le hasard… Un jour j’ai acheté pour mon épouse quelques petits tubes d’acryliques, et quelques outils (pinceaux, couteaux...) car elle souhaitait expérimenter diverses activités artistiques.

Alors que je cherchais quelques pépites musicales sur le net (j’aime beaucoup la musique), je suis tombé par hasard sur un tuto « peinture abstraite » publié par une artiste que j’adore tant pour son talent que pour son approche didactique et souriante, Nelly LESTRADE. Du coup je me suis dit « tiens, si j’essayais ? ». Je n’ai jamais arrêté depuis.

En fait je ne pense pas disposer d’un talent particulier, mais j’ai éprouvé une telle joie en peignant, j’ai ressenti des émotions jusqu’alors inconnues…
Mon seul talent est d’avoir réussi à ouvrir totalement mon âme, mon cœur, et d’avoir laissé ma sensibilité s’exprimer sur la toile.

C’est un curieux sentiment que de peindre… Une bulle dans laquelle ma main devient instrument, au même titre de la toile, les couleurs, les pinceaux… La musique que j’écoute en peignant influence mes gestes, mon état d’esprit… Cette musique reste imprimée dans ma peinture.

Alors la main, alliée à la matière, commence le chemin des couleurs et des contrastes. Les sentiments, les émotions passent de l’être à la toile spontanément, sans calcul, sans pensée...
Je suis spectateur de cette construction, jusqu’à ce que j’entrevois le résultat, la direction à suivre, le but à atteindre…

Peu importe l’heure, le jour, lorsque je peins je suis ailleurs…

Pour autant je ne suis pas très productif. En effet, comme je ne pense pas ma peinture, je ne veux et ne peux m’obliger à peindre ou à choisir un thème.

Je prépare une toile et je la laisse là, sur mon chevalet ou mon plan de travail. A force de passer et repasser devant, la toile m’appelle, le besoin de peindre se fait plus fort… et tout à coup, je pense à une couleur, ou à une combinaison de couleurs. C’est le premier élément de mes créations. Je pose la couleur sur la toile et selon l’outils que j’attrape, selon la musique que j’écoute, le chemin commence…

Il n’est pas rare qu’un de mes tableaux soit réalisé en une seule fois, à l’exception des finitions. Parfois la nuit entière m’est nécessaire ou la journée. Parfois je m’interromps pour laisser la peinture sécher avant de déposer une nouvelle couche…

  • Quel est ton style ? Quels peinture et supports utilises-tu?

Ah, voici une grande question, « le style ». Mes tableaux peuvent être classés dans la famille « expressionnisme abstrait – contemporain ».

Cependant, au risque de choquer, je dirai que je n’ai pas de style.
On retrouve dans mes peintures des éléments communs comme la puissance des couleurs, les contrastes, la recherche de lumière, de profondeur… Mais ce n’est pas un « style ».

Je vois beaucoup d’artistes créer des œuvres que l’on reconnait comme étant un style, un thème constant, nuancé par quelques détails différenciant les œuvres les unes des autres… Je respecte et j’admire ce travail.

Pour ma part, chaque tableau est spontané, instinctif, non préparé, non pensé, non réfléchi...

Le résultat est donc unique tant dans la forme que dans ce qu’exprime et ce que contient l’œuvre.

Pour ce qui est de la peinture, j’utilise l’acrylique. Comme la spontanéité est éphémère et contextuelle, elle supporte mal les attentes et les longs temps de séchage. L’acrylique présente l’intérêt de sécher rapidement.

J’aime la matière, l’épaisseur, l’onctuosité de la peinture maniée au couteau, le geste aussi.

J’utilise parfois des aérosols, ou quelques ingrédients inattendus.

J’aime l’idée que mes tableaux recèlent quelques petits secrets.

Je suis attiré par l’huile que je pense expérimenter sous peu.

  • Pourquoi avoir choisi de vivre de l'art, et pourquoi la peinture ?

Je ne dirais pas que c’est un choix… L’art, la peinture se sont imposés à moi comme une évidence, dans une période de ma vie ou je disposais de temps et de liberté d’esprit pour m’y plonger.

Depuis, la peinture accompagne le regard que je porte sur ce qui m’entoure.

J’ai découvert dans cet art une part de moi qui m’était inconnue.

  • Quelle sont tes sources d'inspiration ?

Mon inspiration est, à l’image de mon… « style », éclectique. Tout m’inspire, mon état d’esprit, mes émotions, la musique, l’actualité… La vie m’inspire.

L’art est le reflet de l’âme.

  • Quel exercice t'est le plus difficile ?

Attendre…
lorsque l’inspiration me submerge, lorsque je suis exalté dans ma bulle et qu’il me faut attendre le séchage pour continuer mon tableau sans le dénaturer…
L’art est émotions, rien d’autre.

Arrêter…
Lorsqu’arrive le moment ou le tableau est achevé, ce moment magique, émouvant, il est très difficile de poser les outils, de s’assoir et de se nourrir de contemplation.
Ne pas y revenir, ne pas modifier ce détail… Au risque de tout détruire

  • De quelle décision es-tu le plus fier ?

De m’être lancé dans la peinture artistique. Je suis fier d’y être parvenu.

Ce que je veux dire c’est que ma fierté n’est pas tant dans la reconnaissance ou les compliments ou la progression de ma carrière, ma fierté est d’avoir réussi à ouvrir mon être à cet art.

L’art, la peinture étaient tellement loin des activités que j’ai pratiqué, ma personnalité semblait si éloignée de celle d’un « artiste ».
Alors oui, je suis fier de cette transition et surtout j’en suis extrêmement heureux. C’est là que tout se résume, « le bonheur » de peindre.

  • Pourquoi avoir choisi de collaborer avec xoxo?

J’ai choisi et apprécié de travailler avec toi parce que j’ai adoré la fraicheur, la spontanéité, la détermination, et le sourire qui accompagne ta démarche.

Et puis, l’envie de prendre le train au départ et pas en marche, le désir d’accompagner une jeune initiative.

  • Quels sont tes projets ?

J’ai plusieurs projets d’expositions en France et à l’étranger, dont certains sont déjà entérinés. J’aime beaucoup partager, échanger autour de l’Art et de mes toiles.

J’aimerais marier plus lisiblement peinture et musique, mais je ne sais pas encore vraiment comment. J’y travaille.

Je souhaite aussi participer à des manifestations, ou les organiser, visant à faire découvrir l’art au travers d’ateliers de sensibilisation par exemple. Je pense aussi apporter une contribution caritative au travers de l’art, notamment auprès de personnes et surtout d’enfants malades.
Une de ces manifestations, organisée par le Lions Club de la Ferté Bernard (72) au profit de l’association Enfants Cancer Santé, devait avoir lieu cette année, malheureusement elle fut annulée à cause de la pandémie. Une édition 2022 doit avoir lieu, j’espère vivement y participer.

J’ai, par ailleurs, un projet en collaboration avec le Centre anti-cancéreux de Caen.

Enfin, avec le concours de mon ami Jean-Paul BEGOT, sculpteur, nous avançons à grands pas dans le projet d’ouverture d’une grande galerie d’art à Caen (14).

  • Un ou une artiste contemporain.e à nous faire découvrir ?

Il y en a pleins !!! Je pense par exemple à Aline VALLÉE, artiste maniant les encres avec une grande élégance, ses œuvres sont justes magnifiques.

Une autre artiste, atypique et attachante, dont les œuvres abstraites traduisent le talent, Murielle BEAUVILAIN.

Denise LOUIN aussi, une artiste touchante, dont le style d’une extrême poésie interroge et captive.

  • Une anecdote à partager ? 

Un jour que j’exposais au Clos Saint Martin à Caen, j’ai rencontré une femme d’une cinquantaine d’année, assez timide, qui regardait mes toiles.

Nous avons parlé plus d’une heure de mes tableaux, du pourquoi, du comment, de la matière, de la lumière, de l’inspiration, des techniques, de la texture, de l’influence de la musique, de l’art…

Au bout de cette heure, elle m’a avoué avec une émotion perceptible, que c’était la première fois de sa vie qu’elle visitait une exposition et qu’elle en ressentait un bonheur immense…
Sa joie, son émotion étaient intenses.

Cette situation m’a procuré beaucoup de satisfaction. Transmettre, expliquer, découvrir, partager, susciter de l’émotion au travers de ses œuvres, n’est-ce pas la finalité ?
Ne dit-on pas de l’art ne vit que dans le partage ?

 

Oh si ! Sur ces bonnes paroles, on clôture l'entretien. Un grand merci Eric et à très vite !

Retrouvez toutes ses oeuvres dans son espace.

Ed'Art

Votre texte ici

Partager sur les réseaux sociaux

Commentaires (1)

Denise Louin-Lecoeur

Merci de parler si bien de création avec simplicité et sincérité. Voir mon nom cité ici me touche beaucoup. Je semble n'avoir aucun talent pour l'abstraction et je j'admire de réussir si bien. A bientôt de nous revoir en expo. Denise.

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
CB, Paypal, chèque...
Livraison soignée

Expédition 2 jours ouvrés

Service client
À vos côtés 7j/7 !
Satisfait ou remboursé
14 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,